Causes, conséquences, indemnité Macron... Les dessous de l’inflation 2021 !

Publié le 02/11/2021

visu-article-mpp-inflation.png

Elle fait la une de tous les journaux, l’ouverture du JT de TF1 et de la quotidienne de BFM TV, pas de doute, l’inflation est belle est bien de retour. Pour nous jouer un mauvais tour ? Rien n’est moins sûr. Retour de flammes post COVID-19, hausse des prix de l’énergie, c’est la panique dans les chaumières comme le soulève la baisse de 2 points de l’indicateur de confiance des français publié par l’INSEE. Mais avant de faire hiberner ton épargne et tes comptes, on dresse juste pour toi, le portrait de cette inflation au parfum 2020.

Au menu :  

  • Le béaba de l’inflation 
  • Quelles sont les causes de l’inflation ? 
  • Pourquoi l’inflation est considérée comme un problème ?
  • La situation va-t-elle durer ?
  • Reco MPP : faut-il encore investir ?

 

Le béaba de l’inflation : au cas où tu aurais un trou de mémoire

L'inflation, c’est la perte du pouvoir d'achat de la monnaie. Un phénomène qui frappe toute l’économie, les ménages comme les entreprises, et se traduit par une augmentation générale et durable des prix. Sympa...


4 facteurs à l’origine de l'inflation :

- La demande : La demande de produits ou de services s’accroît mais l’offre, elle, n’arrive pas à suivre la cadence. Résultat, les prix sont poussés à la hausse. 
 
- L’excès de création monétaire : Le stock de monnaie qui circule dans l’économie est supérieur à la quantité de biens et services offerts. 
 
- Les coûts : Le coût des matières premières et de la production augmentent suivi d'une hausse générale des prix.  
 
- Les importations : Le taux de change de la monnaie déprécie par rapport aux principales devises du commerce mondial, ce qui impacte le coût des produits importés.

En ce moment dans le monde, on se situe plutôt en première catégorie, du côté de la demande. Explications ci-dessous ! 

 


___________________________________________________

 

Quelles sont les causes de l’inflation ?

Elle s’élève à 5,4% aux Etats-Unis, 3,4% sur la Zone Euro et 2,1 % en France. Vu comme ça, ça ne semble pas si important n’est-ce pas ? 

Et pourtant, selon la BCE, l’inflation doit globalement flirter avec les 2% sans les dépasser. Au-delà, nous serions potentiellement en situation d’hyperinflation comme ce fut le cas dans les années 20 où la monnaie ne valait plus rien et où les Allemands achetaient leurs baguettes de pain avec des brouettes de Deutsche Mark...

Pour t’en dire plus, dans le viseur de ce regain d’énergie de l’inflation, on retrouve :

  • La reprise économique. Après plusieurs mois à l’arrêt, la faute à qui tu sais (COVID-19), les économies mondiales reprennent du service ! Le hic, c’est que la rentrée est pour tout le monde, en même temps...  Résultat, on se retrouve face à un excès de la demande par rapport à l’offre et donc à une augmentation générale des prix.
     
  • La Flambée des prix de l’énergie dont l’électricité, le gaz et le pétrole. Si tu ne le savais pas, sache que ce sont les plus gros contributeurs de l’inflation, 8% du panier de l’indice dans notre cas.
     
  • Pénurie de certains composants comme les semi-conducteurs qui créée une vraie tension chez de grands industriels comme Dacia ou Renault en mauvaises postures. C’est par ailleurs une résultante de l’arrêt de la production pendant la crise sanitaire, rendant l’offre de ces composants rare et chère.

 

Pourquoi l’inflation est considérée comme un problème ?

Comme tu peux l’imaginer, une hausse de l’inflation n’est pas forcément un bon présage pour nos portemonnaies ...

Au-delà d’une pénalisation du commerce extérieur, du fait d’une augmentation des prix des produits à l’étranger, l’impact majeur de ce phénomène reste la perte du pouvoir d’achat des consommateurs (aka toi).

Plus concrètement, cette hausse générale des prix contraint les ménages à revoir leurs dépenses à la baisse. Car si le montant de ta facture d’électricité ou le ticket de caisse de tes courses augmentent, ton salaire, lui, reste toujours au même niveau. Dommage... Ce qui est d’ailleurs d’autant plus contraignant pour les foyers à faibles revenus moins enclin à faire face à cette problématique de perte du pouvoir d’achat.

Raison pour laquelle Jean Castex a annoncé fin octobre, le déploiement de l’indemnité inflation. Elle vise à apporter une aide de 100 euros aux personnes gagnant moins de 2000 euros nets mensuels par mois avant prélèvement à la source et hors prime d’activité. Un petit coup de pouce qui fait du bien moral !

Par ailleurs, on ne veut pas en rajouter une couche, mais sache que face à une inflation en croissance, la BCE a cette fâcheuse tendance à augmenter les taux d’intérêt. Ce qui n’incite globalement pas les ménages au crédit à la consommation et les entreprises à l'endettement pour investir.

 

Est-ce que c’est parti pour durer ?

Cette question dans toutes les bouches cherche encore sa réponse...

Selon les banques centrales (BCE et FED), l’inflation ne serait que transitoire avec une stabilisation voire une baisse estimée pour milieu – fin d’année 2022. Alors que du côté de certains économistes ou des sociétés de gestion, c’est tout l’inverse. Ils estiment que l’inflation devrait plutôt durer dans le temps avec hausse certaine des taux d’intérêt pour freiner une surchauffe de l’économie. 

 

La reco MPP : faut-il encore investir ?

Face à une perte de pouvoir d’achat, tu vas peut-être avoir tendance à faire dormir ton épargne au chaud. Quelle erreur ! C’est au contraire LE moment de dynamiser ton capital. Pourquoi ? En laissant tes économies sur un livret A par exemple, tu ne bénéfices que de 0,5% d’intérêt. Grosso modo, en plus de subir une augmentation des prix, tu perds de l’argent. 

Le meilleur conseil qu’on peut te donner, c’est d’investir une partie de ton épargne (toujours en ayant de l’épargne de précaution de côté). A l’inverse du livret A, tu pourras profiter de potentielles belles performances loin des 0,5%. Pour info, chez Mon Petit Placement, le gain moyen réalisé en 2021 par les clients ayant rejoint Mon Petit Placement en 2020 est de 428€. Alors n’hésite pas à te lancer !