Comment fonctionne une assurance-vie ?

Publié le 05/11/2021

artmpp.jpg

Tu as déjà entendu parler de l’assurance-vie ? Ça t’intéresse pour placer ton argent mais avant de te lancer tu as envie de comprendre comment ça fonctionne  Suis le guide, on te décrypte en 5 minutes et en toute transparence, le mécanisme de l’assurance-vie.  

 

À quoi ça sert une assurance-vie ?

   1.  Définition

Si tu posais la question à un conseiller financier Mon Petit Placement au cours du traditionnel rendez-vous précédant toute souscription à notre offre, il te dirait qu’une assurance-vie est une enveloppe d’investissement qui te permet d’investir sur un grand nombre de supports.  

Et des supports, il en existe deux grands types qu'il est important de bien distinguer pour ne pas se mélanger les pinceaux :  

  • Les fonds euros. C'est un support financier sécurisé. Si tu décides d’y placer ton argent, il n’y a aucun risque que tu perdes du capital. Il bénéficie aussi d’un effet cliquet où chaque année, les intérêts sont définitivement acquis et s’ajoutent au capital garanti. Le taux de rendement moyen était de 1,08% en 2020 selon l’ACPR (Autorité du Compte Prudentiel et de Résolution), contre 1,46% en 2019. Comme tu peux le constater, les fonds euros ne performent pas beaucoup.
  • Les unités de compte. Cette fois-ci, il s’agit d’un support d'investissement à capital non garanti mais aux rendements potentiels bien plus intéressants. Par exemple, le fonds Echiquier – Artificial Intelligence présent dans notre portefeuille thématique Tech a réalisé une performance de +19% en 2021. En résumé, associer risque et performance est la règle de base en finance. Il n’y a pas de recette miracle, si tu veux que tes placements performent, il faut prendre des risques. Nota bene : les actions, les obligations et les SCI (Société Civile Immobilière) ou SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) s’appuient elles aussi sur les unités de compte. 

 

   2.  Les avantages de l’assurance-vie  

À la fin du mois de juin 2021, l’encours des contrats d’assurance-vie s’élevait à 1.840 milliards d’euros, soit une progression de 4,4% par an, d’après la Fédération Française de l’Assurance. Mais, alors comment expliquer cet engouement ? C’est simple : même si elle souffre d’une bien piètre réputation, l’assurance-vie présente de nombreux avantages.  

Parmi eux, on retient notamment celui de la fiscalité avantageuse. Peu importe ton investissement, au moment du rachat de ton placement (une fois ton horizon d’investissement investi), tu es souvent imposé sur la plus-value réalisée. Avec une assurance-vie, au bout de 8 ans de détention du contrat, tu bénéficies d’abattements fiscaux.
 

Pour en savoir plus sur les bénéfices de l’assurance-vie :  

 

Différence entre assurance-vie vs assurance décès

La différence majeure entre l’assurance-vie et l’assurance décès est simple comme bonjour : l’assurance-vie ne rime pas avec testament ! Là où l’assurance décès permet de verser un capital à tes proches le jour de ton décès sans avoir à payer de droits de succession, l’assurance-vie, elle, n’est qu’un outil d’épargne à moyen ou long terme.  

 

 

L’assurance-vie, comment ça fonctionne ?

  1.  Qui sont les différents acteurs ?  

Derrière cet outil d’épargne se cache un véritable Tetris par le biais duquel de multiples acteurs sont reliés.  

  • Le bénéficiaire (aka toi) qui cherche à faire fructifier son argent au fil du temps.

  • L’assureur. Il héberge ton argent et le garde bien au chaud tout au long de ton expérience d’investissement. D’ailleurs, l'assureur s’engage à te reverser le capital investi le jour où tu procèdes au rachat de ton contrat.

  • L’organisme qui gère les produits financiers présents dans tes portefeuilles. Si, tu décides par exemple d’investir dans des valeurs mobilières comme chez Mon Petit Placement, cet acteur sera une société de gestion en patrimoine. Sa mission est de gérer les fonds d’investissement dans lesquels tu investis et de financer grâce à ceux-ci plusieurs entreprises.

  • Mon Petit Placement dans tout ça ? Nous, nous sommes ce que l'on peut appeler un intermédiaire. Nous travaillons main dans la main avec des assureurs de renom, APICIL et GENERALI, ainsi qu'avec des sociétés de gestion en patrimoine pour te proposer la crème de crème des placements ! Cerise sur le gâteau, nous proposons des produits financiers sur-mesure et haut de gamme habituellement réservés aux clients fortunés. La classe non ?

 

616018f520e8f_capture-d-ecran-2021-10-08-a-12-09-07.png

   2.  Focus sur les unités de compte en valeurs mobilières 

Se constituer un portefeuille uniquement en unités de compte en valeurs mobilières est un excellent moyen pour investir dans des entreprises dont les performances boursières sont intéressantes. Et puisqu’un fonds d’investissement ne finance jamais qu’une seule entreprise, ça te permet par la même occasion de minimiser ton risque de perte en cas de fluctuations des marchés. En somme, si une des entreprises dans laquelle tu investis via ton assurance-vie voit son cours chuter, les performances des autres entreprises financées par le fonds viendront compenser cette sous-performance.  

Le seul “hic” dans l’histoire (il en fallait forcément un), c’est que les sociétés de gestion en patrimoine travaillent en grande partie avec des familles fortunées, des investisseurs professionnels ou des investisseurs privés et institutionnels. C’est là que tu vas adorer Mon Petit Placement ! Avec nos produits financiers haut de gamme, tu peux toi aussi accéder à de belles performances potentielles, à partir de 300€ seulement. 

 

   3.  Assurance-vie : fintech ou banque traditionnelle ? 

En matière d’assurance-vie, les acteurs traditionnels proposent globalement de la gestion pilotée dont les portefeuilles sont composés à la fois de fonds euros et d’unités de compte. Cela permet d’allier produits financiers sécurisés et produits plus risqués. Plutôt appréciable sur le principe. 

Si cette option paraît rassurante sur le papier, elle offre en revanche une rentabilité bien plus faible. Illustration : la gestion pilotée offre en moyenne 5% de rendement brut par an. À cela, il faut ajouter un versement mensuel de 3 % ainsi que des frais annuels de 1 %. Au final, le taux de rendement net est d'environ 2,75 % au bout de 5 ans et de 3,37 % au bout de 10 ans...  

D'accord, on est loin des 0,5% du livret A, mais cela reste relativement faible par rapport à ce qu’un portefeuille composé uniquement d’unité de compte peut t’offrir. En 2020 par exemple, la performance moyenne des portefeuilles de Mon Petit Placement a été de 8,3%.  

Plus encore, aussi pratique qu’elle soit, il ne faut pas perdre de vue que la gestion pilotée n’est pas une gestion individualisée. Il faut donc comprendre que personne ne te conseillera pour passer d’un mandat prudent à offensif, ou inversement, selon les conditions des marchés. Ce qui n’est pas le cas avec la gestion libre que l’on te propose.

 

Assurance-vie-4.png

 

____________________________________________________________________________

Alors, tu y vois plus clair maintenant ? 

Bonne piqûre de rappel 

Oui, c’est bien plus limpide !  

Pas simple pas simple de tout comprendre... 

____________________________________________________________________________

  

Avec tout ça, on espère que tu es devenu un as de l’assurance-vie et du fonctionnement de ce produit d’épargne. Si cela t’a donné l’eau à la bouche, clique sur le bouton ci-dessous et commence dès maintenant ton parcours Mon Petit Placement.