04 65 84 31 00
04 65 84 31 00

Il y a 20 ans, le franc devenait l’euro

Publié le 04/01/2022

Il y a 20 ans, le franc devenait l’euro

Ceux qui ont connu le franc et l’ancien franc s’en souviennent encore. Le 1er janvier 2002, la France, suivie de 12 autres pays de l’UE, troquait sa monnaie pour passer à l’euro. Augmentation des prix, anecdotes, retour sur vingt années d’une monnaie unique.

 

Quels pays sont passés à l’euro ?

Désormais, 19 pays sur 27 utilisent l’euro comme monnaie, l'équivalent de plus de 341 millions d’habitants. Parmi ceux restés sur le banc de touche, on retrouve le Danemark, la Suède, la Tchéquie, la Pologne, la Roumanie, la Croatie, la Hongrie et la Bulgarie. 

Un choix pour quelques-uns d’entre eux, une attente pour d’autres. Celle de coller aux fameux critères exigés par l’Union Européenne comme le taux d’inflation pour passer à l’euro.

 

L’euro a-t-il vraiment fait bondir les prix ?

Encore aujourd’hui, l’arrivée de cette monnaie unique divise les foules. Car pour les français, une chose est sûre, avec l’euro, les prix ont augmenté. “ Avant avec 10 francs on pouvait s’acheter beaucoup de choses” entend-on souvent.  

Mais alors cette nouvelle monnaie a-t-elle réellement surplombé les prix ? 

Selon des données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), les prix à la consommation ont augmenté de +1,3% entre 2002 et 2020. Une augmentation plutôt légère comparée aux années 80 qui enregistrées, à l’époque, une hausse de +10%.  

Pour autant, le mythe de l’explosion du prix de la baguette de pain est bel et bien une réalité, et ce n’est pas la seule. En vingt ans, l’INSEE recense une croissance de +34% du prix d’une baguette, +46% celui d'un ticket de métro et de +178% d’un timbre 

L’euro n’en serait malgré tout pas la cause. Indépendamment du changement de monnaie, l’augmentation des achats du quotidien aurait surtout été influencée par l’inflation et ses pics de crises, les variations climatiques (fruits et légumes) et géopolitiques (pétrole) ou encore des décisions de santé publique (tabac).  

Voilà de quoi animer le débat au café du dimanche chez tes parents et grands-parents !

 

618be33ba4b76_616018f520e8f-capture-d-ecran-2021-10-08-a-12-09-07.png

L’équivalent de 13,5 milliards d’euros toujours en circulation en UE

Si pour de nombreux pays, le change de l’ancienne à la nouvelle monnaie avait une date de péremption, pour d’autres comme l’Allemagne, il est toujours possible.  

Une aubaine puisque, selon l’agence Bloomberg, la tirelire de nombreux français, allemands ou encore italiens et espagnols seraient pleine à ras bord de francs, deutche marks, lires ou pesetas. L'équivalent de 13,5 milliards d’euros plus exactement !  

En pole position de ces collectionneurs, on retrouve évidemment nos voisins du Rhin. Plus adeptes de l'espèce que de la carte bancaire, ils détiendraient environ 6,3 milliards d'euros de cash en deutche marks, toujours échangeables.  

Du côté de l'hexagone, les guichets du franc ont fermé leurs portes fin 2012. Les pièces en or et en argent de 10 francs ou les billets à l’effigie de Gustave Eiffel et Saint Exupéry qui attendent au fond de tes tiroirs, ne resteront visiblement qu’un beau souvenir d’enfance...

 

Malgré qu'il ne soit toujours parvenu à concurrencer le dollar, l’euro reste tout de même une jolie réussite économique ! La mise en place de cette monnaie unique a supprimé le change pour les touristes européens et facilité le commerce pour les entreprises.