Le CAC 40 décrypté

Publié le 19/01/2021

CAC40.jpg

Ah... le CAC 40 ! C’est un terme que tu croises très souvent, au détour d’une émission de radio, dans les journaux ou dans l’application bourse de ton téléphone (tu as déjà osé t’y aventurer ?). 

Même s’il se trouve souvent sur ta route, il reste un concept très flou pour toi ? Mon Petit Placement est là pour t’aider et t’a préparé un article pour enfin comprendre ce terme sans te faire de nœuds au cerveau !  

 

Le CAC 40, l’indice boursier de référence pour la France

Tu le sais peut-être déjà, mais CAC 40 signifie en fait Cotation Assisté en Continu. 

Cet indice a été créé en 1988 pour refléter la tendance globale de l’économie des grandes entreprises françaises. Pour se faire, il prend en compte la valeur du marché de toutes les actions (i.e. la capitalisation boursière) des 40 entreprises françaises dont les actions s’échangent le plus. Ces entreprises sont issues de différents secteurs d’activité pour que l’indice soit représentatif de l’économie !

Le CAC 40 est ce qu’on appelle un indice boursier, c’est-à-dire un panier d’actions d’entreprises soigneusement sélectionnées afin d’agir comme un thermomètre qui prendrait la température d’un secteur, d’une bourse ou d’une économie. 

Ce thermomètre n’affiche pas la température avec une valeur à interpréter, mais donne plutôt une tendance : il n’indique pas qu’il fera 27 degrés et un grand soleil, mais plutôt s’il fera plus chaud ou plus froid que la veille. Un indice boursier reflète donc l’évolution du prix des actions des différentes entreprises qui le composent. Cela signifie simplement que si la valeur des actions de toutes les entreprises d’un indice boursier augmente, alors cet indice est en hausse. 

 

Ok et ça fonctionne comment ?

Pour déterminer les entreprises qui composent le CAC 40, un comité d’experts se réunit 4 fois par an et en cas de circonstances exceptionnelles. 

Ils prennent en compte la capitalisation boursière des entreprises et la liquidité des actifs, c’est-à-dire le fait qu’il soit possible d’acheter facilement les actions d’une dite entreprise en bourse. 

Et si une entreprise ne réunit plus ces conditions, elle peut être remplacée par une entreprise du CAC Next 20, qui sont celles qui attendent leur tour pour entrer dans le CAC 40 ! 

L’évolution de la valeur des actions des entreprises est régie par la loi de l’offre et de la demande : si les actions d’une entreprise sont très demandées par les investisseurs, leur prix va augmenter face à la “raréfaction” des actions disponibles. A l’inverse, lorsque les actions des entreprises sont majoritairement mises en vente par leurs détenteurs, alors leur prix diminue. C’est le même principe que lorsque tu veux acheter une paire de sneakers qui est épuisée : son prix flambe !

 

Un thermomètre (trop) sensible aux coups de chaud ?

Cet indicateur est parfois critiqué dans sa fonction de thermomètre, car la capitalisation boursière d’une entreprise serait davantage le reflet du sentiment des investisseurs que de sa performance réelle. Comme ce thermomètre n’indique pas une valeur, mais plutôt une tendance, elle est interprétée par les différents acteurs et cela provoque parfois des biais liés à une anticipation d’une amélioration (ou dégradation !) du contexte économique.  

Tu l’as compris, le CAC 40 est un outil utile mais imparfait, notamment parce qu’il ne prend pas en compte d’autres acteurs très importants de l’économie française, comme les start-ups par exemple !

 

Maintenant que le CAC 40 n’a plus de secret pour toi, il est temps de passer à l’étape supérieure : réveiller ton épargne tout en étant bien accompagné

Chez Mon Petit Placement, on t’accompagne dans un investissement qui te ressemble, et ce, dès 300 €. Pour commencer, il te suffit de compléter le formulaire d’inscription ci-dessous pour recevoir ta vidéo de conseil, personnalisée, gratuite et sans engagement.