Comprendre l'inflation

Publié le 26/11/2020

COMPRENDRE INFLATION TYPO OK.png

Ah l’inflation ! Que ce soit dans les médias ou à l’occasion d’un dîner avec beau papa, on croise souvent ce terme sans pour autant comprendre ce qui se cache derrière… 

Ça tombe bien, Mon Petit Placement t’a préparé un petit récap pour enfin tout savoir de cette notion essentielle en investissement. 

Prêt à devenir un as de l’inflation ? C’est parti ! 

 

L’inflation, qu’est-ce que c’est ?

L’INSEE définit l’inflation comme « la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix ». 

Ok, mais concrètement ça veut dire quoi ? 

Si on résume en 3 mots, l’inflation c’est l’augmentation des prix. Dans ton quotidien, c’est par exemple ce qui explique qu’avec le même billet de 5€, tu ne peux plus acheter aujourd’hui autant de tablettes de chocolat qu’il y a 5 ans. 

Pour mesurer ce phénomène, l’INSEE a construit un panier de biens qui représente les achats d’un ménage moyen. Tous les mois, l’INSEE regarde l’évolution du prix de ce panier : cela s’appelle l’indice des prix à la consommation (IPC). Tu l’auras compris, l’IPC c’est tout simplement l’instrument qui permet de mesurer l’inflation !

Suivre l’évolution de l’inflation est particulièrement important car celle-ci a une influence sur notre quotidien : sur le SMIC par exemple, dont la variation dépend de celle de l’inflation, mais aussi sur le PIB, qui mesure la production annuelle de biens et services d’un pays.

 

Une brève histoire de l’inflation

Les vertus ou les méfaits de l’inflation sont très loin d’avoir fait consensus parmi les économistes au cours de l’histoire. Dans les années 1970, l’inflation était perçue comme nécessaire pour lutter contre le chômage, et dans les décennies suivantes, comme un élément perturbateur de l’économie.

Ok mais alors, l’inflation, c’est bien ou pas ?

Il est difficile de répondre à cette question par oui ou par non, même pour les économistes ! 

Lorsque l’inflation s’emballe et que les prix augmentent de manière trop importante et très rapidement (ce qu’on appelle l’hyper-inflation), cela peut devenir très dangereux pour l’économie. Par exemple, durant les années 1920 en Allemagne, l’inflation était tellement importante (environ 20% par jour) que la population devait aller acheter ses baguettes de pain en transportant des billets dans des brouettes.

Aujourd’hui encore, les importantes fluctuations de l’inflation perturbent de nombreux pays comme l’Argentine. Pour contourner ce phénomène, les footballeurs professionnels argentins demandent à être payés en dollar américain !

 

L’inflation aujourd’hui

Si les bénéfices de l’inflation font débat, le phénomène inverse - la déflation - est à éviter à tout prix. Si à très court terme la baisse des prix semble être une bonne nouvelle pour les ménages, la déflation se traduit en général par le ralentissement de l'activité et l'augmentation du chômage, avec le risque d'instauration d'un cercle vicieux néfaste pour l’économie globale. 

C’est pour cela que la Banque Centrale Européenne (BCE - la “banque des banques” au sein du Système Monétaire Européen) a pour objectif principal de parvenir à une inflation annuelle de l’ordre de 2%.

Pour se faire, le principal levier que la BCE peut appliquer est celui du taux d’intérêt :  

- Si les taux d’intérêt sont faibles, tu auras envie d’en profiter pour emprunter de l’argent afin de consommer et investir. Si tout le monde pense comme toi, cela entraînera une hausse du niveau général des prix : c’est l’inflation.

- Si les taux d’intérêt sont élevés, tu souhaiteras plutôt en profiter pour placer ton argent et le faire fructifier. Ainsi, les dépenses courantes diminueront mécaniquement, ce qui freinera la hausse des prix : l’inflation est ainsi contrôlée

 

Inflation et investissement

Tu l’as bien compris : inflation et investissement sont étroitement liés et lorsque tu investis, l'inflation est un critère à prendre en compte.
L'inflation est en effet l’ennemi de ceux qui gardent leurs billets au chaud sous leur matelas ou laissent dormir toute leur épargne sur leur compte courant, puisqu’elle fait chuter leur pouvoir d’achat.

Une bonne alternative pour éviter les effets de l’inflation est de dynamiser ton épargne en l’investissant. Pour commencer, on te recommande de mettre 3 ou 4 mois de salaire de côté sur un placement garanti comme le livret A par exemple, avant d'investir le reste de ton épargne dans des placements plus performants. 

Si tu as envie de dynamiser ton épargne mais que tu ne sais pas par où commencer, Mon Petit Placement est là pour te conseiller ! Tu peux désormais investir facilement et avec l'accompagnement personnalisé de nos experts, pour réaliser le projet qui te correspond.

L’inflation est aussi importante à prendre en compte dans le calcul du rendement de ton investissement. Ainsi avec une inflation de 2% et un placement à 3%, le rendement réel de ton placement est de 1%. Et pour le livret A à 0,5%, le rendement réel est négatif de 1,5%... Une bonne raison de ne pas y placer tous tes sous !

Si tu es arrivé jusqu’ici, tu devrais maintenant avoir compris ce qu’est l’inflation et ses effets sur ton quotidien. 

Si tu as de l’épargne qui s’endort sur ton Livret A ou sur ton compte courant, il est temps de la réveiller tout en étant bien accompagné ! Chez Mon Petit Placement on te conseille pour t’aider à réaliser un investissement qui te correspond, même un dimanche matin depuis ton canapé !

Tu peux dès maintenant compléter le formulaire d’inscription ci-dessous et recevoir une vidéo personnalisée pour t’aider à dynamiser ton épargne simplement.