Dans la poche de Charlotte, 28 ans, Responsable Editoriale

Publié le 19/11/2021

dlpcharlottempp.png

Chaque mois, la rédaction de Mon Petit Placement passe le micro à ses clients. Ici, chacun partage à sa sauce le secret de la gestion de ses dépenses et l’optimisation de son épargne, étale (ou pas) sa connaissance financière et cause évidemment investissement.

Cette semaine, Charlotte, responsable éditoriale à Paris, prend la main de cette chronique.

  

MPP : Hello Charlotte ! Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Charlotte : Hello hello, je m’appelle Charlotte, j’ai 27 ans et j’exerce le merveilleux travail de responsable éditoriale en plein cœur de notre belle capitale. Comme environ 80% des parisiennes, je vis dans un 30m2.

 

MPP : Bon Charlotte, tu le sais, nous sommes là pour parler finance. Peux-tu nous dire comment tu gères ton portemonnaie ?

C : Bien sûr ! Il faut savoir que j’ai un comportement d’écureuil. Chez moi, chaque centime compte et je fais extrêmement attention à mes dépenses. Je dirai même que cette tendance s’accentue d’année en année, du fait de mes convictions écologiques et de mon envie de ne pas surconsommer.

Dans la pure pratique, je check mon compte courant tous les 2 jours et tiens une note dans mon IPhone où je recense chacune de mes dépenses fixes et de mes petits plaisirs. Ça m’aide vraiment à garder la main sur mon argent et ne pas me sentir le couteau sous la gorge en cas de pépin (genre les impôts qui demande un régule de 400€ en septembre... #inspirésdunehistoirevraie).

Bon comme tout le monde, il m’arrive de faire l'autruche suite à un achat compulsif pas totalement assumé. Au lieu de me flageller, je me rattrape simplement le mois d’après et continue de bien mettre de côté.

 

MPP : Justement, quelle est la répartition mensuelle de ton budget ?

C : En sachant que mon revenu principal aujourd’hui provient de mon salaire soit 37K brut par an. La version nette, hors impôts sur le revenu, donne environ 2200€ par mois.

Charges fixes (courses, loyer, électricité, forfait, Netflix, impôt…) : 1 300€

Plaisir (sport, restaurant...) : 250€

Epargne : 50€

Investissement : 100€

 

MPP : Est-ce que tu te fixes des règles ou des limites ?

C : Ne jamais être à découvert et toujours mettre de l’argent de côté ! Sinon je me mets à ventiler (rires). Evidemment, toujours me faire plaisir. Je pense que l’une des pires frustrations, c’est d’avoir un peu de sous mais ne jamais en profiter pour soi-même. Du coup, je m’autorise 1 ou 2 kiff par mois et ça fait du bien !

 

MPP : Côté épargne et investissement, quels sont tes objectifs ?

C : Avec mon Livret A ou mon LDDS, ma principale mission est de me mettre à l’abri en cas de besoin. Par exemple, j’étais bien contente d’avoir économisé le jour où j’ai dû faire appel en urgence à une société car j’avais laissé mes clés... à l’intérieur de mon appartement. Coût total de l’opération, 1.600€

Pour la partie investissement, disons que j’ai deux objectifs en tête : le premier financer l’achat d’un bien pour du locatif d’ici 10 ans et le second offrir de belles études à mes enfants.

 

MPP : L’investissement, c’est quelque chose qui te parle ?

C : De base ASBOLUMENT PAS ! Et force de discussion avec mon entourage, je m’y suis mise sans aucune volonté de boursicoter. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans l’offre MPP, entrer sur les marchés pour pas trop cher (je me suis lancée avec 400€) avec la sécurité que quelqu’un s’occupe de mon compte. En gros, je me suis achetée une tranquillité d’esprit.