Je simule mon placement
Je m'inscris

Fiscalité des placements financiers

Publié le 09/10/2018

carlos-muza-84523-unsplash.jpg

un point sur la réforme fiscale appliquée au 1er Janvier 2018

----------------------

Tu veux ou vas booster ton épargne mais la fiscalité est un fardeau pour toi ? Mon Petit Placement te propose un topo rapide sur la dernière réforme fiscale appliquée au 1er Janvier 2018.

Cette réforme proposée par Emmanuel Macron impose désormais un Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) appliqué aux intérêts, dividendes et plus-values boursières. Ce taux est fixé à 30%. Cette réforme fiscale modifie les prélèvements sur les comptes-titres, livrets et assurances vie.

Qu’est-ce que cette loi a changé ? Quelle est désormais la fiscalité appliquée aux différents produits financiers ?

making-a-budget-tracking-finances_4460x4460 (1).jpg

Livrets Bancaires

Les Livrets réglementés qui étaient auparavant exonérés de taxes conservent cet avantage. Ainsi, le Livret A (plafonné à 22 950€), Livret de Développement Durable (LDD, plafonné à 12 000€), le Livret Épargne Populaire (LEP, plafonné à 7 700€) et le Livret Jeune sont donc exonérés de taxe.

Pour les autres livrets, depuis le 01 Janvier 2018, un prélèvement forfaitaire unique de 30% des intérêts est prélevé. Ce taux se décompose ainsi :

- 17,2% de cotisations sociales

- 12,8% de part fiscale

Cette taxe est directement prélevée par la banque au moment du versement des intérêts, et les sommes versées au Trésor Public.

Assurance Vie

La réforme a changé la fiscalité de l’Assurance Vie. Si l’assuré n’effectue pas de retrait d’argent partiel ou total de son assurance vie, les plus-values et intérêts ne sont pas imposés, à l’exception des prélèvements sociaux prélevés chaque année sur les intérêts liés au fonds euro.

Pour les versements effectués avant le 27 Septembre 2017, les gains sont soumis à un prélèvement forfaitaire dépendant de l’ancienneté du contrat (35% si le contrat à moins de 4 ans, 15% entre 4 et 8 ans). Pour les versements effectués à partir du 27 Septembre 2017, les plus-values perçues en cas de retrait sont soumises à la flat tax de 30% (17,2% de prélèvements sociaux, 12,8% de part fiscale).

Comme auparavant, pour les contrats de plus de 8 ans d’existence, les retraits d’argent bénéficient toujours d’un abattement fiscal sur les gains imposables (4 600€ par an pour une personne seule, ou 9 200€ pour un couple). Pour les contrats de moins de 150 000 euros, et de plus de 8 ans d’existence, la taxe après abattement est de 7,5% (plus 17,2% de cotisations sociales). Pour les contrats de plus de 150 000€, et ayant plus de 8 années d’existence, la taxe après abattement est de 12,8% (plus 17,20% de cotisations sociales annuelles).

PEL

Si le plan épargne logement a été ouvert avant le 1er Janvier 2018, il reste non-imposable sur les intérêts produits jusqu’au 12ème anniversaire du Plan. A partir de la 12ème année, les intérêts du plan seront taxés au prélèvement forfaitaire unique de 30%. Les intérêts des PEL ouverts à compter du 1er Janvier 2018 seront imposables à 30%.

Comptes-titres

Depuis le 1er Janvier 2018, les plus-values mobilières sont soumises au Prélèvement Forfaitaire Unique de 30%. Ce prélèvement forfaitaire unique se décompose comme suit :

- 17,2% de cotisations sociales

- 12,8% de part fiscale