Je simule mon placement
Je m'inscris

Les placements sans frais

Publié le 25/06/2018

Les placements sans frais pina-messina-465025-unsplash.jpg

Placements sans frais : mythe ou réalité ?

A la question « Qu’est-ce qu’un bon placement ?», on se voit souvent répondre qu’il s’agit d’un placement qui permet d’optimiser le couple rendement/risque. Ce n’est pas faux mais cela n’est pas suffisant. En effet, un placement est intéressant si une partie de la performance réalisée n’est pas absorbée par des frais (directs ou indirects). C’est sympa d’avoir un placement qui prévoit de te rapporter 5% par an, mais si, en plus du risque, il faut supporter des frais qui s’élèvent à 2%, autant placer ton argent sur une assurance vie sans risque. Explications.

A quels types de frais vas-tu faire face lorsque tu vas investir ?

Selon le produit dans lequel tu vas investir, il est primordial de regarder les frais qui te seront appliqués. Pourquoi ? Parce que ce seront les premiers à grignoter le rendement escompté. Les différents types de frais sont :

  • Les frais d’ouverture de compte (ou frais de dossier) : ce sont les premiers frais auxquels tu seras confronté, avant même d’investir ton premier centime, car dans la plupart des cas, tu auras besoin d’un compte pour mettre tes investissements à l’abri.
  • Les frais de courtage sont appliqués lorsque tu effectues tes passages d’ordres. Ils constituent une source de revenus directs pour les courtiers, qui prennent en charge ton passage d’ordre en échange d’une commission. Les frais de versement font partie de ces frais de courtage : à chaque fois que tu procèdes à un versement (notamment sur des contrats de type assurance vie), une partie des montants versés peut être conservée par le courtier (souvent de l’ordre de 1%).
  • Les frais liés au droit de garde: ce sont des frais facturés par certains courtiers en échange de la conservation de tes titres boursiers. Ces frais sont de plus en plus « implicites » sur internet. La concurrence étant rude, il est intéressant de rendre ces frais moins visible. Par exemple, en faisant payer un abonnement.
  • Les frais d’abonnement: ce sont les frais à payer en échange de l’utilisation d’une plateforme de trading, ou de conseils financiers.
  • Les frais de gestion : ces frais sont souvent prélevés à la source pour la société qui fait les choix des investissements et peuvent rapidement atteindre des montants significatifs.

Attention, cette liste n’est pas exhaustive et tu pourras faire face à certaines conditions particulières qui viendront s’accumuler aux frais déjà évoqués.

Pourquoi avoir fait l’inventaire de ces frais ? Tous cumulés, ils réduisent ton rendement net, et peuvent être à l’origine de mauvaises surprises. Les rendements affichés par les institutions financières ne sont pas toujours nets de frais, et il est souvent bien compliqué d’avoir une vision globale de ce qui nous est réellement prélevé.

fabian-blank-78637-unsplash.jpg

Les placements sans frais : de quoi s’agit-il ? Est-ce la solution pour mon épargne ?

La loi a imposé ce que les comptes d’épargne soient sans frais. Ainsi, aucun frais ne sont prélevés dans le cadre d’un Livret A, Livret Jeune, Plan d’Epargne Logement, Livret de Développement Durable ou encore Compte Epargne Logement. En ce qui concerne l’assurance-vie, il faut être vigilent et se méfier des messages que tu lis car des frais sont effectivement prélevés. Cependant, tu ne les paies pas directement mais ils impactent ton rendement de la même manière.

Pour conclure, les plateformes qui se rémunèrent grâce à des success fees (on en connait une très bien ici) constituent une alternative intéressante, aussi bien d’un point de vue économique qu’en termes de transparence du mode de facturation. En effet, cela permet d’englober la totalité des frais dans une seule et même facturation tout en envoyant un signal positif au client, dont les intérêts sont ainsi alignés avec ceux de la plateforme.

Comment investir et épargner quand on a peu d'argent? C'est ICI