Je simule mon placement
Je m'inscris

L’investissement socialement responsable

Publié le 01/06/2018

L’INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE shutterstock_553103737.jpg

L'investissement socialement responsable

De quoi parle-t-on ?

L’Investissement Socialement Responsable favorise une économie responsable en incitant des sociétés de gestion de portefeuille à prendre en compte des critères extra-financiers. On peut ainsi parler de la mise en application des principes du développement durable à l’investissement. Concrètement l’ISR désigne une méthode d’investissement prenant en compte des critères environnementaux, sociaux, éthiques et de gouvernance d’entreprise, sans compter bien évidemment la performance financière. Son but : combiner ces critères afin de financer les entreprises qui contribuent au développement durable.

Aujourd’hui beaucoup de produits financiers revendiquent cette étiquette, mais à quoi sert-elle ?

Attention, il ne faut pas non plus tout confondre : l’ISR est différent du développement durable et n’a pas forcément d’impact environnemental et social direct sur l’économie, même si elle vise à produire une valeur ajoutée environnementale ou sociale. La gestion ISR évalue et sélectionne des entreprises selon ses critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG), et l’analyse de ces derniers permet aux entreprises d’avoir un aperçu de leurs axes d’amélioration. Ainsi, une entreprise comme Total peut se retrouver dans les critères ISR.

rawpixel-252130-unsplash.jpg

Les valeurs ajoutées de l’ISR :

  • Identifier de nouveaux facteurs influençant la compétitivité et la valeur d’une entreprise. Ces facteurs n’apparaissent pas toujours lors des analyses financières traditionnelles, alors que le coût du CO2, l’empreinte eau, carbone ou les normes de santé, de sécurité sont des facteurs qui affectent les entreprises.
  • Identifier une partie des risques extra-financiers qui peuvent mettre en péril les entreprises sur le long terme, et donc sécuriser la performance.
  • le monde de la finance étant souvent critiqué pour son manque d’éthique, elle permet de séduire des clients qui sont en accord avec les valeurs qu’elle transmet.
  • Favoriser la liaison vers une économie « bas carbone ».

Quelles sont les différents méthodes d’approche ISR ?

  • L’approche ESG : elle sélectionne les émetteurs ayant les meilleurs pratiques ESG ; En France, elle est très souvent basée selon la méthode « best-in-class », qui sélectionne les meilleurs émetteurs au sein de leur activité, sans exclure ou privilégier aucun secteur d’activité.
  • L’approche par exclusion  : normative - c'est-à-fire qu'elle consiste à exclure les entreprises qui ne respectent pas les normes ou conventions présélectionnées (droits de l’homme, Pacte Mondial, travail infantile… - ou sectorielle - c'est-à-dire qu'elle consiste à exclure les entreprises de secteurs d’activités ayant un impact jugé mauvais pour la société (cela peut être le tabac, l’armement, l’alcool, la pornographie, mais aussi le nucléaire, l’exploitation de ressources naturelles, les OGM…).
  • L'approche thématique : Les fonds n'incluent que des entreprises agissant dans un secteur donné ou favorisant certaines pratiques. Les investissements seront ainsi concentrés dans des entreprises actives dans les domaines du développement durable tels que les énergies renouvelables, l'eau, le traitement des déchets, la santé, etc.
  • L’approche « impact investing »: elle sélectionne les entreprises qui ont un impact social ou environnemental en plus de leurs objectifs de performance financières

david-marcu-114194-unsplash.jpg

Pratiquer l’investissement responsable : c’est pour quel type d’investisseurs ?

  • Les investisseurs institutionnels (les banques, les compagnies d'assurance, les fonds de pension, les fonds communs de placement, les sociétés d'assurance ou encore les caisses de retraite). Ce sont des organismes collecteurs.
  • Les sociétés de gestion, qui développent petit à petit l’investissement responsable, en proposant des fonds ISR.
  • Les particuliers, toi ou moi : on peut également jouer un rôle important dans le développement de l’ISR en plaçant une partie de notre épargne dans des fonds ISR, qu’on aura sélectionné nous-même.

Concrètement, comment est-ce qu’on investit là dedans ?

Plusieurs possibilités s’offrent à toi : tu peux le faire soit via un support d’assurance vie, en orientant par exemple ton épargne sur des produits reconnus ISR, soit via un compte titre, comme ce sera bientôt le cas chez Mon Petit Placement, soit - et là ça devient un peu déguisé – via des modes de financement alternatif, tel que le crowdfunding.

Voilà maintenant tu as toutes les clefs en main : à toi de faire le point et de faire ta propre sélection pour placer tes économies dans de l’investissement socialement responsable, propre à tes valeurs.

Pour plus d’infos sur l’ISR, tu peux visiter le site de Novethic. Ils publient chaque année une liste de fonds éligibles à l’ISR, et ils font une veille sur l’économie et la finance responsable.

 

Pour plus d'infos sur les investissements alternatifs : regarde ICI