Comment trouver le meilleur prêt immobilier à 30 ans ?

Publié le 12/11/2021

mpparticle.jpg

Investir dans l’immobilier quand on a 30 ans

Investir dans l’immobilier ne s’envisage pas de la même façon selon ton âge. Tu as 30 ans ? Alors tu te demandes peut-être comment concilier tes projets et tes envies personnelles avec ta capacité d’emprunt ou d’investissement ? Ne bouge pas, on t’éclaire sur le sujet !  Décryptage du prêt immobilier, de ses modalités à ses (nombreux) avantages.

 

Pour quels projets peut-on demander un prêt immobilier à 30 ans ?

Le prêt immobilier est le moyen le plus courant pour financer un projet immobilier, quelle qu’en soit la nature. Bonne nouvelle, avoir 30 ans est un (vrai) avantage pour toi ! En effet, la trentaine est un bon mélange de flexibilité et de stabilité que demande un prêt immobilier (et les prêteurs). Une fois que les bases sont posées, que peux-tu financer avec un prêt immobilier ?

→ L’achat d’un bien

À 30 ans, tu as sûrement déjà loué, ou acheté, un joli petit appartement bien confortable. La prochaine étape qui se dessine à l’horizon est peut-être l’achat d’une maison, qui sait ?
Selon papernest, c’est LA première opération qu’on peut réaliser avec un prêt immobilier : l’achat d’un bien immobilier. Le bien acquis peut devenir une résidence principale ou secondaire : du moment que c’est toi qui t’en sers, on parle bien d’un achat immobilier. 

Par ailleurs, si tu te rends compte que la maison en question nécessite des travaux de rénovation importants, dis toi que tu peux très bien les faire inclure dans le prêt immobilier.

→ L’investissement locatif

Tu as l’esprit entrepreneur ? Ton projet d’achat peut alors être destiné à mettre le bien en location à des tiers. Le but n’est alors pas d’y vivre mais de faire ce qu’on appelle un investissement locatif.

On parle d’investissement parce que cette fois-ci, l’objectif est de créer des revenus complémentaires à partir des loyers que te paient tes locataires. A 30 ans, si ta vie se stabilise un peu et que tu as envie d’étendre tes horizons et tes sources de revenus, alors l’investissement locatif est la méthode parfaite pour toi !

→ Les placements immobiliers

Par ailleurs, te dire qu’une mise en location de logement est une charge un peu trop lourde pour toi n’est pas pour autant que les investissements locatifs te ferment leurs portes.

En effet, tu peux aussi investir la somme de ton choix dans une SCPI, ou SCI (Société Civile de Placement Immobilier). La société s’occupe elle-même des éléments concrets de la location des biens, et ton investissement fructifie sans même avoir à faire d’efforts.

Tu vois, il y en a vraiment pour tous les goûts !

 

Combien puis-je emprunter et comment obtenir le meilleur taux ?

Une fois que ton projet d’investissement immobilier est défini, tu te demandes sûrement :combien puis-je emprunter ? “  Pour cela, tu ne dois pas uniquement prendre en compte ton salaire : ton état de santé et ta situation personnelle seront également regardés par ta banque.

 

616018f520e8f_capture-d-ecran-2021-10-08-a-12-09-07.png

Comment préparer son projet immobilier à 30 ans ?

Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir souscrire un prêt immobilier ? Et comment connaître à l’avance le montant maximum que je peux demander ? Prenons l’exemple suivant : imaginons que tu veuilles emprunter 250 000€ pour ton achat ou ton investissement locatif.

D’après papernest, il est rare d’obtenir un tel prêt sans apport. Pour rappel, l’apport est la somme que tu verseras toi-même dans le financement du projet. C’est à la fois une façon de participer dès le départ au projet, et de montrer à la banque que ta situation financière est assez stable.

Avec l’exemple de l’emprunt de 250 000 euros, on considère que l’apport moyen s’élève à 25 000 euros (soit 10% de la somme voulue). Il est possible de demander et d’obtenir un prêt sans apport, mais il faut pouvoir justifier autrement ta solvabilité, c’est-à-dire ta capacité à rembourser la somme à la banque, avec intérêts.

Autres conditions pour obtenir un prêt immobilier : nous avons bien sûr ton salaire, ou plus généralement tes revenus mensuels, mais aussi ta situation ou stabilité financière au sens large, ainsi que tes autres crédits.

Une façon de mesurer cela, c’est ton taux d’endettement. Actuellement, le gouvernement permet aux banques d’accorder des prêts aux particuliers ayant un taux maximum d’endettement de 35 %. Auparavant, ce plafond était de 33%. Mieux vaut être en-dessous pour pouvoir mieux négocier. Breaking news, sache que les mesures sont actuellement plus flexibles qu’auparavant.

Cependant, si tu as déjà des crédits à rembourser, tu peux aussi demander une renégociation, voire un rachat de crédit. Ces deux solutions consistent à modifier les termes de remboursement de ton ou tes crédits, soit en renégociant les termes avec la banque de départ, soit en transférant le crédit vers une autre banque. 

Si ça te permet de mettre toutes les chances de ton côté, n’hésites pas !

 

Les outils pour emprunter au meilleur taux : le courtier immobilier

Le courtier immobilier est la personne sur qui tu peux compter et t’appuyer pour que ton projet immobilier voit le jour. Cet acteur accompagne ton projet à chaque étape te permettant ainsi de trouver le prêt immobilier qui te convient.

Un courtier étudiera ton profil, ton projet, et t’aidera à estimer tes besoins exacts de crédit. Il sera aussi à tes côtés pour t’aider dans le démarchage des différentes banques qui pourraient t’accorder un prêt. Dans ses missions, il négocie aussi le taux de ton prêt immobilier afin de faire en sorte que les termes de ton emprunt soient idéaux.

Au cas où tu aurais encore des doutes (ce qui est normal), revenons à la question suivante : pourquoi réussirait-on un investissement immobilier à 30 ans et pas 20 ou 50 ? Tout simplement parce qu’à 30 ans, on est assez indépendant et stable pour gérer un projet de cette envergure. Les banques seront prêtes à t’accorder des prêts à plus longue durée, ce qui pourrait notamment réduire tes mensualités de remboursement.

 

Si tu es prêt à te lancer mais que tu penses avoir besoin d’un coup de pouce supplémentaire, n’hésites pas à consulter cette page du Service Public sur les aides et subventions immobilières.

PS : Chez Mon Petit Placement, on croit dur comme fer en la force de la diversification. Pour un bon portefeuille d’investissement on te conseille : un livret A, une assurance-vie, un bien immobilier et un financement en crowdfunding. De quoi dynamiser ton épargne en toute sécurité !