Les 4 pratiques à connaître pour investir facilement

Publié le 02/07/2021

Les 4 pratiques à connaître pour investir facilement.jpg

Tu peux tout à fait investir en bourse sans être un expert de la finance, et ce, notamment parce que tu peux te faire accompagner. Dans tous les cas, connaître les grandes tendances des marchés financiers est largement suffisant pour (très) bien investir, sans avoir à boursicoter tous les jours. 

Regarder en arrière et prendre du recul permet de tirer des enseignements dans de nombreux domaines, et le placement n’y échappe pas. Bien au contraire !  

Voici donc les 4 principales bonnes pratiques à retenir du comportement des marchés, pour investir sereinement, même sans être un expert !  

 

1 - Investir à long terme autant que possible

Tu t’es déjà demandé pourquoi investir à long terme était plus sûr que d’investir à court terme ? 

Si tu sors tes jumelles et que tu regardes la valeur du marché mondial depuis 20, 30 voire 100 années consécutives, tu observeras une longue ascension, constante, qui représente la croissance économique mondiale que l’on connaît depuis plusieurs siècles. En revanche, si tu te concentres sur une période plus courte – de quelques mois, voire d’un ou deux ans – alors cette longue ascension ressemblera plus à un parcours de montagne russe : des “pics” et des “creux” (i.e. des fluctuations) qui peuvent faire peur et empêcher d’investir !  

Pour t’en convaincre, tu peux regarder les indices de marché. Ce sont des moyennes de valeurs boursières qui servent à représenter un marché global, comme l’indice CAC 40 en France par exemple. Ils peuvent être très volatiles à court terme, car ils réagissent aux actualités du marché en direct, mais sont globalement en croissance constante à long terme ! C’est pour ça que l’on dit que les marchés ont une tendance “haussière”.  

Si on résume : plus tu investis à long terme, moins tu es dépendant des fluctuations de court terme du marché !  

Capture d’écran 2021-07-02 à 17.43.27.png

Indice Dow Jones depuis 1980

 

2 – Maîtriser tes émotions

En investissement, les deux principales émotions à maîtriser sont la peur de perdre et le désir de gagner. Si elles peuvent être utiles dans la vie (la peur pour prévenir un danger et le désir pour pousser à l’action par exemple), te laisser guider par tes émotions peut être contre-productif lorsqu’il s’agit d’investissement.  

C’est la même chose pour tout le monde ! Quand tu veux placer ton argent, tes émotions jouent plus contre qu’avec toi… En fait, notre instinct nous pousse souvent à faire exactement l’inverse de ce qu’il faudrait faire.  

Par exemple, si ton placement perd de la valeur, ton instinct va te pousser à vite le récupérer pour arrêter de perdre, et à l’inverse, s’il en prend, tu vas te poser la question d'investir plus pour profiter de la montée du court. Ça te parait logique ? C’est normal. Mais en investissement, les bonnes pratiques ne sont pas toujours les plus intuitives.   

Concrètement, si tu as tendance à retirer ton placement à la moindre baisse et que tu préfères attendre que les marchés soient en bonne santé pour réinvestir, “par précaution”, alors tu fais une moins-value à la fois lors de la revente (retrait) et lors du rachat (retour sur le marché).  

Mais alors, que faut-il faire ? Rien justement, s’abstenir est souvent la meilleure solution ! Si on reprend l’exemple précédent, lorsque ton placement traverse un “creux”, c’est-à-dire une baisse suivie d’une remontée, ne rien faire te permet de préserver ton investissement. 

Avec un “pic”, c’est la même chose : si tu investis parce que ton placement est en croissance, alors tu décides d’acheter à un prix plus élevé un titre dont la valeur risque de redescendre à court terme. 

Concrètement, il faut voir ton investissement comme un trajet en avion : ton objectif, c’est la destination, alors en période de turbulence, l’essentiel, c’est de garder la tête froide !  

Si ton placement a été construit selon un plan initial, en fonction de ton horizon de placement (la durée sur laquelle tu as prévu d’investir), alors garde le cap et ne te laisse pas perturber par les fluctuations à court terme. 

 

3 - Ne pas essayer de prédire le marché

Tu l’auras compris, attendre que le marché soit au plus bas pour investir puis attendre qu’il soit au plus haut pour revendre ton placement est, en théorie, l'attitude à adopter pour maximiser tes rendements. On appelle ça “timer le marché”. 

Le souci ? À moins d’avoir une boule de cristal, tu ne pourras jamais prédire l’évolution des marchés avec certitude. On ne sait quand les pics et les creux ont lieu qu’une fois qu’ils sont passés… Évidemment, une connaissance pointue d’un marché et un suivi constant de ce dernier peut te permettre de réaliser des prévisions. Mais cela implique d’investir beaucoup de temps et d'aimer “boursicoter” en général.  

L’important est donc de ne pas essayer de maîtriser le marché, même si tes émotions te poussent parfois à croire que tu en es capable.  

Pour mettre toutes les chances de ton côté, sans entrer dans des calculs complexes, on te conseille d’investir en plusieurs fois ! Tu ne peux peut-être pas t’assurer d’investir au meilleur moment, mais avec cette technique, tu t’assures de ne pas tout investir au pire moment en lissant ton point d’entrée ! 

Ajoutons que si tu as de petits revenus, investir en plusieurs fois te permet de placer petit à petit, sans avoir à attendre, et donc de profiter au maximum des bénéfices du long terme. 

 

4 - Diversifier ton investissement

Tu l’auras remarqué, les 3 précédentes observations sont tirées du comportement du marché global. Or, tu ne places pas ton argent dans l’économie en général, mais dans certains actifs en particulier. Si le marché global est en croissance, ce n’est pas le cas de tous les secteurs.  

L’objectif, c’est donc de ne pas mettre tous tes œufs dans le même panier, c’est-à-dire de diversifier tes placements de façon à profiter de la tendance de fond du marché et à ne pas subir la chute d’un placement en particulier. Si l’un de tes placements ne te donne pas les performances attendues - ce qui peut arriver - tu n’en es que peu impacté, car tu possèdes de nombreux autres placements qui, en moyenne, performent. 

 

 

Si tu ne dois retenir qu’une chose, c’est que la manière la plus sûre et rentable de faire un investissement, c’est de commencer le plus tôt possible, de tenir ton horizon de placement, d’investir en plusieurs fois, et enfin de diversifier tes placements. 

Tu as envie de te lancer, mais tu ne sais pas par où commencer ? Mon Petit Placement peut t’accompagner et te proposer les placements qui correspondent à tes envies et à tes projets, tout en te fournissant les conseils dont tu as besoin tout au long du processus. Et comme on sait qu’il n’est jamais trop tôt pour réveiller ton épargne, on te propose d’investir dès 300 euros !