Nos conseils pour bien placer ton épargne

Publié le 11/02/2021

ART EPARGNE.jpg

Une épargne placée sur de bons supports peut te permettre d’avoir un rendement bien meilleur que celui des livrets d’épargne classiques. Bourse, immobilier ou placements plus exotiques, voici les meilleurs placements pour rentabiliser ton épargne !

Tu le sais peut-être déjà, l’épargne est la partie du revenu qui n’est pas dépensée, et donc qui peut être investie pour le futur.

Avec la baisse des taux des livrets classiques et des fonds en euros, il devient plus compliqué d’obtenir un rendement de 5 ou 6 % et beaucoup de Français laissent dormir leur épargne sur leur Livret A ou leur compte courant. Pourtant, il est possible de répartir son patrimoine de manière raisonnée, tout en optimisant son rendement.

Le secret ? Tenir compte de son profil épargnant, de ses projets personnels et de son horizon de placement.

On te partage dans cet article tous nos conseils pour bien investir ton épargne !

 

Avant tout, déterminer ton profil épargnant

Pour déterminer ton profil d’investisseur, il est essentiel de réfléchir à tes projets futurs, mais aussi à ton aversion au risque. Il est logique qu’un père de famille souhaitant épargner en vue de payer les études de ses enfants soit plus prudent qu’un jeune actif qui souhaite se créer une enveloppe en vue de sa retraite.

Il existe différents profils investisseurs :

  • Volontaire : le risque supporté est moindre et la très grande majorité du capital est investi en placement très peu risqués, en contrepartie d’un gain potentiel peu élevé.
  • Énergique : le risque est un peu plus important, afin d’obtenir un meilleur rendement, mais la perte possible reste raisonnable, car la grande majorité du capital reste sur des placements peu risqués.
  • Ambitieux : ce profil est pour les personnes moins averses au risque. Ainsi, jusqu’à la moitié du capital peut être investi sur des placements plus risqués, tout en restant raisonnable.
  • Intrépide : ce profil est le plus agressif, pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux et qui souhaitent profiter des opportunités de marché.

 

Structurer ton épargne selon tes objectifs

Ton épargne peut être divisée en trois sections : l’épargne à court terme (ou épargne de précaution), celle à moyen terme et celle avec un horizon à plus long terme.

L’épargne de précaution est un « matelas de sécurité » de deux à quatre mois de salaire, qui servira à faire face aux dépenses imprévues.

L’épargne de moyen terme a pour but de financer un projet, comme l’achat d’une voiture ou l’apport pour financer un appartement. Si ton horizon de placement permet de l’investir dans des supports risqués à plus fort rendement, les fonds doivent être disponibles sans difficulté et sans frais de sortie.

Enfin, l’épargne de long terme, comme son nom l’indique, a un horizon de placement d’une ou plusieurs dizaines d’années. Par exemple : pour te constituer un capital à la retraite, ce qui te permet d’investir dans des supports très dynamiques, parfois peu liquides (peu accessibles) et surtout à forte espérance de rendement.

 

Diversifier ton épargne

Mais comment répartir ton argent dans ces trois enveloppes ?

L’épargne de précaution est la plus facile à placer. Le livret A, ou le livret jeune pour les moins de 25 ans, sont les enveloppes tout indiquées. L’équivalent de deux ou trois mois de salaire est suffisant, sauf pour les personnes averses au risque, qui peuvent monter à quatre ou cinq mois de salaire, selon leur situation professionnelle notamment.

L’épargne de moyen terme t'offre plus de possibilités. Avec quelques années devant toi, les enveloppes idéales dépendent beaucoup de ton profil. Il y a la possibilité de se positionner sur du fonds euros, la partie de l’assurance-vie qui est garantie mais peu performante. Mais tu le sais : rendement et risque vont de pair ! Ainsi, pour dynamiser ton investissement, tu peux choisir l’autre partie de l’assurance-vie : les unités de compte, qui sont bien plus dynamiques, car prenant en compte une part de risque que tu peux moduler en fonction de tes objectifs ou de ton appétence au risque.

L’épargne de long terme te permet d’investir dans des supports très attractifs. Que tu aies un profil prudent, équilibré ou offensif, tu peux y aller en sélectionnant des unités de compte plutôt risquées. Tu peux mesurer le risque des unités de compte en fonction de leur échelle, allant de 1 à 7. Le niveau 1 correspond au niveau de risque et de rendement potentiel le plus faible, tandis que le niveau 7 est le niveau le plus élevé. Pour diversifier ton investissement, tu peux aussi ouvrir un comptes-titres ou un PEA. Si tu es néophyte en termes de marché financier, tu peux tout à fait souscrire à des unités de comptes risquées. Il faut cependant que tu te demandes quel est le niveau de risque que tu es prêt à accepter en contrepartie d’une rentabilité !