Je simule mon placement
Je m'inscris

Préparer sa retraite : Quand Jeunesse anticipe Vieillesse

Publié le 03/07/2018

hands-216982_1280.jpg

Ce n’est pas parce que c’est dans longtemps et que tu as encore une longue carrière devant toi, qu’il ne faut pas te préoccuper de cette période de ta vie : la retraite. En effet, tu n’es pas sans savoir que le système des retraites, qui prévoit un déficit de 21 milliards d’euros en 2020, ne suffira pas à te permettre de profiter tranquillement des Bahamas lors des dernières années de ta vie. Les pensions sont revues à la baisse, le nombre d’années de travail est progressivement rallongé, alors une seule garantie pour ton avenir : te préparer.

Pourquoi te mettre à l’abri ?

La préparation de ta retraite, c’est comme un double travail. Tout le monde est conscient que plus on entre tôt dans la vie professionnelle, plus on gagnera de l’argent. C’est la même chose en matière de retraite : plus tu anticipes, plus les revenus de ta retraite seront élevés. Evidemment, tu bénéficieras d’une (petite) pension au moment de ta retraite. Pour cela, si tu es né après 1973, tu devras cotiser pendant 43 ans avant de pouvoir percevoir la totalité de cette pension. La protection sociale et le plan retraite ne sont toutefois pas les meilleurs atouts du futur retraité.

money-2696234_1920.jpg

L’épargne régulière & ses supports

L’épargne régulière via des versements automatiques est une solution indispensable afin de te permettre de constituer un pécule suffisamment significatif pour ne pas avoir à t’inquiéter de l’avenir. Sur une longue durée (20 ans minimum), avec un bon placement et le cumul de tes intérêts, tu devrais déjà arriver à te sortir une épine du pied. Si tu t’es déjà renseigné, tu sais qu’il existe deux placements régulièrement conseillés pour une telle épargne : l’Assurance-Vie et le Plan d’Epargne en Actions.

Ce sont des placements simples et pratiques, assez liquides et qui jouissent d’avantages fiscaux sur la durée, à condition d’accepter de supporter un minimum de risque et de faire travailler ton épargne en orientant une partie de tes fonds sur des placements dynamiques. Et oui : n’oublie pas que, plus tu es jeune, plus tu peux te permettre de prendre des risques : alors intéresse-toi à des produits diversifiés qui sont susceptibles de dynamiser tes placements (on en connait quelques-uns ici).

La construction d’un patrimoine

Mettre de côté c’est bien, diversifier c’est mieux. L’achat de ton premier toit est une garantie sur l’avenir. Imagine-toi à 75 ans toujours en train de payer ton loyer : ça va faire beaucoup de dégâts sur ton pouvoir d’achat. Si ta situation le permet, l’achat d’un toit supplémentaire est un super atout pour bénéficier d’un complément pour ta retraite. Sur 40 ans de vie active, si tu as fait les efforts nécessaires, tu seras « facilement » capable de rembourser un logement qui t’apportera ce fameux complément. L’immobilier locatif est une vraie sécurité pour ton avenir.

Pour résumer, la constitution d’un capital tout au long de ta vie active et celle de ton patrimoine te permettront d’obtenir une rente au moment de la retraite, ce qui te permettra de profiter de cette dernière pleinement, et sans regrets, alors n’hésite pas, et commence dès MAINTENANT.

 

Toujours pas convaincu ? Les autres bonnes raisons de s'y mettre sont ICI