En route vers la liberté financière ! Portrait de Florian, client Mon Petit Placement

Publié le 22/02/2021

FLORIAN.jpg

Florian, 27 ans, est mécanicien hélicoptère à Clermont-Ferrand. Il y a un peu plus d’un an, il s’est lancé un défi ambitieux : dynamiser son épargne et générer assez de revenus passifs pour pouvoir ne plus travailler qu’à mi-temps à 35 ans. Passionné de parapente, il compte bien utiliser les cours ascendants de la bourse pour faire s’envoler ses différents placements ! Et il s’en sort avec brio, alors ouvre tes chakras, car tu pourrais bien ressortir de cette interview... changé ! Prêt ?

 

Si tu devais te décrire en 3 emojis ?

emojis flo.JPG

Et en trois mots ?

« Frugaliste, libre, ambitieux »

 

Frugaliste, tu peux nous expliquer ?

« Le frugalisme, c’est savoir vivre avec pas grand chose, c’est “diminuer son train de vie” pour pouvoir se passer au maximum d’argent. C’est du minimalisme, mais pas à l’extrême ... Seulement, je n’achète rien de futile, je ne surconsomme pas. La finalité c’est de pouvoir réduire son temps de travail et de compléter avec des revenus passifs. »

D’où te vient cette idée ?

« Je suis un peu entré en guerre contre mon temps de travail, parce que j’ai soif de liberté pour assouvir mes passions, dont la plus grande : le parapente. Je fais aussi de la randonnée, et tous les types d’activités qui tournent autour de la nature finalement. J’ai fait le constat que j’avais tellement d'activités à faire que je n’avais plus de temps à perdre au travail. »

 

Tu es mécanicien hélicoptère, tu peux nous en dire plus ?

« Au départ, je faisais de la petite et moyenne maintenance, des dépannages. Maintenant, je fais des très gros entretiens et des remises à plein potentiel. C’est-à-dire que l’hélicoptère est complètement démonté pour que tout soit inspecté. Même la peinture est enlevée. L’hélicoptère ressort comme s'il était neuf. »

C’est plutôt cool comme travail non ?

« Je fais ça depuis 2013 et ça me plaît toujours, mais bon, ça reste un travail ! J’ai décidé d’être muté à Clermont l’an dernier, et c’est en déménageant que j’ai eu le déclic : je me suis dit “bon, il faut que je change de vie pour de bon !” »

 

C’est pour ça que tu as décidé d’investir ?

« C’est ça. En fait, je faisais mûrir ce projet dans ma tête depuis pas mal de temps. Avec comme objectif, ambitieux, de pouvoir ne travailler qu’à mi-temps à mes 35 ans. Mais c’est l’an dernier que je me suis vraiment lancé.

Le but, c’est que mon épargne arrive à générer environ 12 000 € par an, et j’ai choisi Mon Petit Placement, alors je compte sur vous ! Même si j’ai aussi d’autres placements : PEA, PEL, LEP etc. Et bientôt immobilier. »

Cela fait un an que tu t’es lancé ce défi. Tu penses pouvoir tenir ton objectif ?

« Je pense que oui. Je suis aussi en train d’acheter un chalet pour faire de la location. Ce qui, je l’espère, va grandement m’aider et peut-être me faire gagner encore quelques années. 

Après, je me suis fixé des objectifs pour avoir une ligne de conduite, mais si c’est 37 ans au lieu de 35, ça ne sera pas dramatique. Ce sera toujours mieux que de n’avoir rien fait ! »

 

Comment se porte ta performance chez Mon Petit Placement, on ne te met pas des bâtons dans les roues j’espère ?

« J’ai eu un début chaotique. J’ai fait l’erreur d’entrer avec une grosse somme d’argent, au pire moment, un mois avant le covid. Pas de chance. Mais petit à petit, avec les arbitrages et les versements ponctuels et programmés, je suis retourné en positif et pour moi l’objectif 2020 est rempli. Vivement fin 2021 ! »

Tu seras donc d’accord pour dire qu’il vaut mieux lisser son point d’entrée ? Pourquoi ne pas l’avoir fait dès le départ ?

« J’avais fait un premier versement important que j’avais complété, assez vite, avec un apport d’un tiers de la première somme, pour quand même un petit peu lisser mon point d'entrée. Mais c’est vrai que je ne l’ai pas fait assez. Il faut dire aussi qu’à ce moment-là, on ne pouvait pas trop prévoir que ça allait partir en vrille, mais bon ... Finalement ça l’a fait ! »

D’ailleurs, tu te considères plutôt comme un investisseur prudent ou téméraire ?

« Je dirais un peu les deux. Je diversifie beaucoup et j’investis plus ou moins en fonction du risque, pour qu’il reste contenu. Sur mon premier versement par exemple, j’avais mis beaucoup sur des produits “safes”, et un petit peu moins sur d’autres plus risqués. L’idée c’était que chaque partie me rapporte à peu près pareil. »

Que représente le placement financier pour toi ?

« Je pense que c’est la réponse à un besoin de liberté. J’ai l’impression que les mentalités changent. De plus en plus de personnes autour de moi s’intéressent à l’investissement pour devenir moins dépendants du monde du travail, ou simplement pour augmenter leurs revenus. 

Avec Internet, ça devient facile de vite combler le manque d’éducation financière et on se rend compte que beaucoup d’avis autour de nous sont basés sur de mauvaises croyances. »

Tu penses que les Français manquent d’éducation financière ?

« C’est vrai que, gérer ses finances, on ne l’apprend pas du tout à l’école, ou même de nos parents, enfin en tout cas pas des miens. Moi, je me suis formé sur Internet et en lisant des livres. En fait, l’information est à la portée de tous, il faut juste aller la chercher. Bien sûr, si on creuse, ça devient vite compliqué... Mais les bases sont faciles à comprendre, je trouve. »

 

Qu’est-ce que tu conseillerais à quelqu’un qui aurait peur de se lancer ?

« Simplement qu’il faut adapter sa prise de risque à ce qu’on est prêt à perdre. Il ne faut pas aller sur des placements trop ambitieux, mais il faut se lancer, même petit à petit. »

Et à quelqu’un qui ne s’est jamais posé la question de l'investissement, ou qui le remet à plus tard ?

« Une fois l’épargne de précaution faite, il n'y a plus vraiment à hésiter, il faut investir. Il y a plusieurs moyens de le faire. Il peut être intéressant de s’informer un peu et de comprendre les bases pour agir en connaissance. Ensuite, il faut comparer les différentes offres. Et c’est là qu’on se rend compte que Mon petit Placement est très intéressant et qu'il ne faut pas chercher plus loin ! »

 

C’est comme ça que tu as découvert Mon Petit Placement ?

« Oui, ça faisait un petit moment que ça me taraudait de prendre une assurance-vie. Et en flânant sur Internet, je suis tombé sur votre site. Mais je n’ai pas souscrit toute suite, je me suis d’abord un peu fait embobiner par le conseiller de ma banque... »

Tu nous en dis plus ?

« Au départ, j’étais allé le voir pour un projet immobilier. Et puis on a aussi parlé de mon projet d'assurance-vie. J’ai cédé et j’ai ouvert une assurance-vie le jour même avec la banque. Mais en rentrant le soir, j’ai épluché le contrat et je me suis vite rendu compte, en comparant avec vous, que j’avais fait une bêtise. Les produits auxquels j’avais souscrit étaient plus que plam plam et mon projet d'être à mi-temps à 35 ans n'avait pas du tout été pris au sérieux. J’ai donc tout résilié le lendemain et je suis venu chez vous. »

 

Pourquoi nous avoir fait confiance ?

« J’ai directement eu beaucoup de bons conseils. J’ai senti qu’on écoutait mes besoins et qu’on cherchait à y répondre. Les frais sont aussi intéressants : j'aime beaucoup le principe que vous avez de vous rémunérer sur les performances. C’est un gage de confiance pour moi. J’ai aussi beaucoup apprécié la diversité de vos produits et leur qualité. Vous avez réussi à me donner confiance en vous et votre façon de procéder me plaît. »

Qu’est-ce que tu apprécies le plus chez MPP ?

« J’apprécie beaucoup l’aspect humain qu’il y a derrière votre entreprise, et aussi le côté pédagogique. L’équipe est toujours disponible et à l'écoute, ce qui est très appréciable. Vous cherchez toujours à vous améliorer, par exemple avec l’application web qui est très réussie. »

 

Un grand merci à Florian pour nous avoir accordé cette interview. 

 

Pssst : Toi aussi, tu veux dynamiser ton épargne ? Tu peux t’inscrire ici pour recevoir gratuitement ta vidéo de conseil personnalisée. N’oublie pas d’entrer le code parrain GRIFFONMPP pour bénéficier de 15 % de réduction sur tes commissions !